Ce soir, je me fais une soupe de Mary (prononcez Mé-oui)

Quand on était petits, mes frères et moi, nous avions des filles au pair.  Celle qui est restée le plus longtemps était Mé-oui, mon petit frère A avait 2 ans et n'arrivait pas à prononcer Mary correctement. 

Mary est maintenant mariée et mère de 3 enfants, on la voit encore très très souvent, ma mère est la marraine de sa fille, et elle ne fait jamais de soupe de Mé-oui à ses enfants. 

Pour faire une soupe de Mé-oui, il vous faut :

1 boîte de mais doux

1/2 litre de lait

1 paquet de lardons fumés

quelques patates

un oignon

un besoin de réconfort

Faites revenir l'oignon émincé (je n'ai pas d'oignon, donc j'ai pris une échalote, c'est la misère gastronomique chez moi) avec les lardons.  Ne faites pas brûler la casserole parce que vous êtes en train de lire un bouquin de recettes de pain.  Epluchez les patates et coupez-les en dés.  Evitez les patates ultra molles de l'année avant avant avant dernière comme les miennes.   Arrêtez de faire votre dépression et faites des courses, que diable!

Versez le demi litre de lait coupé avec de l'eau (ou bien, si comme moi vous n'avez pas de lait parce que décidément c'est vraiment la misère ici, mélangez de la crème liquide avec de l'eau encore) dans la casserole brûlée.  Mixez la moitié de la boîte de mais, versez dans la casserole.  Versez également le mais non mixé.  N'allez pas raconter votre vie sur votre blog pendant que la casserole déborde et que le lait bouilli se colle avec délectation sur la gazinière qui était impeccable jusque là.  Baissez donc le feu.  Poivrez.  Ouvrez la fenêtre au chat qui geint et pestez parce que Môssieu prend bien son temps à se demander si finalement il erntre ou il ne rentre pas.  Faites cuire jusqu'à ce que les patates soient cuites.  Servez chaud et collez-vous devant la télé, de préférence devant une merde que vous n'oserez pas admettre avoir regardée demain au bureau.  Envisagez de nettoyer la gazinière.  Méditez longuement sur la question.  j'en suis encore à ce stade-là.  Je vous tiendrai au courant.