view 

Mademoiselle Anne, de chez Papilles & Pupilles, non contente de nous émerveiller sans cesse, nous propose de nous livrer à notre activité préférée (après peut-être la cuisine, mais c'est pas sûr), c'est-à-dire parler de nous mêmes.  Ben oui, faut être honnête, c'est la vérité.  Je le constate tous les jours, dans mon boulot, où je dois faire parler les gens.  Il suffit de lancer le sujet sur eux-mêmes, et roule ma poule!  On est partis pour un moment.  Même quand, comme dans leur cas, c'est dans une langue étrangère qu'on leur demande de parler. 

Attention, je ne critique pas.  Je ne vaut pas mieux.  Je suis (entre autres) professeur, et mon père (professeur aussi) m'a un jour dit ces mots très pertinents "on ne devient pas professeur si on n'aime pas parler, et s'écouter parler".  Bigre, quelle justesse et finesse d'analyse.  Un grand sage, que c'est, mon père.  En tant que fille de sage (Sage Jr), j'ajouterai ceci "on ne crée pas un blog si on est persuadé n'avoir rien d'intéressant à dire".  Il faut tout de même avoir un (infime, perhaps) sens de la valeur de ce qu'on a à proposer.  Enfin, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein.

Donc, pour revenir à nos poneys, comme dirait Hélène (Grande Prêtresse Girly en chômage technique à l'heure où nous parlons), Anne nous propose de jouer au jeu de montrer nos vues.  Par la fenêtre, hein, rien de dégueu (ou bien j'ai pas tout compris).  On ne parle pas de nous-mêmes, on montre.  C'est bien aussi. 

  DSCI0020

Y'en a plein de magnifiques, que j'ai pu apercevoir sur les différents blogs culinaires, c'est chouette de voir chez les autres (ben oui, je viens d'un petit village, alors j'assume pleinement mon côté commère virtuelle).  Du coup, je vous offre 2 vues de mon chez moi que je trouve fort jolies, surtout celle où la fenêtre a l'air toute tordue.  Parce que chez moi, tout est tordu.  Ou gonflé par l'humidité.  Ou de travers.  Ou cassé.  A réparer. 

J'en ai d'autres, mais elles sont tellement énormes, que Canalblog les refuse catégoriquement.  Alors ce sera tout.